En direct du Costa Rica madame!

En direct du Costa Rica madame!

Je vous écris du Costa Rica, de la région de Guanacaste, plus précisément.
Pourquoi si loin? Il y a plein d’endroits merveilleux au Québec et croyez-moi, je le sais!
Ce voyage, je l’ai planifié il y a de cela plusieurs mois. Une année remplie, tantôt agréable souvent difficile eut raison de mon énergie.
De l’énergie, nous en avons besoin en quantité astronomique afin de remplir nos fonctions de mères et de “tous les titres” dans l’entreprise. De l’énergie, ça part vite en titi et malgré que l’on recharge notre pile à toutes les nuits, on ne “reboots” pas la machine assez souvent. La pile s’épuise et puis fonctionne moins bien. Je me sentais comme cette pile, même à moitié d’année! Pas malheureuse mais juste épuisée. Trop de bonheur non assimilé, trop de malheur non géré, trop de surprises non absorbées, un peu de tout ça je pense…
N’importe où, tant que je relaxe, est normalement mon modo pour les vacances mais pas cette fois. Je voulais un endroit où mes repères n’étaient pas. Où mes signaux connus n’allumaient pas de la même façon.
Je voulais ressentir sans connaître la raison. Je voulais m’émerveiller sans avoir vu déjà. Je voulais relaxer dans un contexte inconnu. Je voulais être sans planification.
Une mère en affaires, ça ne se débarrasse pas de la job ni des enfants si facilement. Planifier bien à l’avance où j’éparpillerais mes enfants était de mise. Ma grande chez grand-maman, mon plus vieux au travail à vivre en semi vie d’appartement à la maison. ( mon conjoint étant souvent parti, il habite alors pratiquement seul). Et mon plus jeune, je l’ai mis dans mes bagages!
Pourquoi amener le petit avec moi? Bah, il n’est plus tant petit mais je crois réellement que chaque moment de plénitude devrait être partagé et Thomas avait besoin, à sa façon, de se ressourcer aussi. Alors, emballe celui-là dans mon “carry-on” et go!
Le changement de paysage, de routine, de régime et de balise nous fait le plus grand bien. Je vous mentirais en vous disant qu’il n’y a pas de moments où la tristesse ne nous prend pas par surprise en pensant à notre zone de confort, là-bas, dans le Québec. Cependant, nous y faisons face à cette émotion ainsi qu’à toutes les autres qui nous envahissent, qu’elle soit belles ou moins belles.
J’ai la chance d’avoir une équipe extraordinaire, qui garde le phare pendant mon absence, un mari merveilleux qui ramasse ma portion de travail de parents et des enfants qui comprennent et m’offrent de la compassion, à l’égard de ce voyage.
Je l’ai voulu, je l’ai planifié et j’y suis, en plein dedans. Un voyage en Amérique centrale autant qu’à l’intérieur de moi-même, dans le gros milieu des Amériques et de mes émotions. Et vous savez quoi?
Je me sens mieux que jamais! Je comprends pourquoi je suis venue ici, j’accepte les réponses qui me sont soufflées. Je reviendrai à la maison et au poste ancrée, “groundée” et remplie de ressources et de force.
Nous, les mères en affaires, je nous trouve pas mal sourdes volontaires. On est fortes, on est efficaces mais on est loin de s’écouter autant qu’on devrait. On a TELLEMENT de raisons de ne pas prendre du temps pour nous. Rien d’étonnant mais d’ici, en pleine jungle, j’apprécie avoir eu le courage de le faire et je vous envoie l’énergie pour vous décider à le faire, à la prendre votre pause, vous aussi. Soyez smart, prenez soin de vous. Planifiez-là votre escapade.
Soyez par contre prêtes à vous faire lancer des roches…. parce que quand on pense à nous, certaines personnes se plaisent à vous rappeler combien “vous pensez à vous”…!
Pfff… Et puis, comme les gens disent ici, Pura Vida!

PS: Photo gracieuseté d’Isabelle Nantel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *