J’haïs la routine!

J’haïs la routine!

Quand j’ai vu le thème du mois de septembre; le quotidien, j’ai failli encore une fois vomir. Oui, je l’avoue je suis l’une de celle à la routine lève le cœur et donne des boutons. Vive adepte de la spontanéité, du changement et de la nouveauté, depuis mon tout jeune âge les routines me donnent du fil à retordre. Depuis plusieurs années, avec l’arrivée de fiston, la rentrée prend un sens encore plus ancré dans la routine; repas, lunch, devoirs, préparer le sac d’école… Et le jour de la marmotte revient ainsi sans cesse. Pour être honnête, lorsque mon fils était à la maternelle j’attendais le congé des fêtes plus impatiemment que lui! Je rêvais de ne plus gérer cette satanée routine! Et c’est là que j’ai décidé de changer.

Ancrages

5 janvier 2016. Je prends rendez-vous avec une coach de vie que je ne connais pas. En tant que coach, je dois l’avouer, je ne suis pas toujours facile à coacher. Je choisis donc d’aller vers une personne que je ne connais pas et qui ne me connais pas afin de vraiment partir une relation coach-coachée du départ. Je remarque que dans ma montée de bouton contre la routine, j’ai développé des comportements d’excès me donnant une fausse impression de liberté. Je comprends que j’ai un ancrage très négatif de la routine et de ce fait j’ai de gros défis avec mon cadre d’horaire, ma constance d’actions et la gestion de mon entreprise même! Je décide donc d’aller de l’avant avec ma coach pour modifier mon ancrage.

Trouver son ancrage

Je m’attèle donc à me bâtir un ancrage plus positif afin de retrouver plus d’harmonie dans ma vie et d’apprécier le quotidien. Première étape je cesse de parler, même à la blague, du jour de la marmotte. (Expression que j’utilisais souvent pour décrire ma vie ces derniers mois) Je n’utilise plus le mot routine, j’ai choisi le mot cadre de vie. Le cadre me convient car je peux en choisir un très large qui me laisse beaucoup d’espace de manœuvre, qui me permets de me sentir un peu plus libre. Je fais quelques visualisations de mon cadre de vie et je m’imprègne des sensations qui accompagneront ma nouvelle philosophie.

Transformer ses comportements

C’est de plus en plus léger au fil des semaines et j’apprends à trouver ma place dans mon cadre de vie. Je réalise que j’ai moi-même contribué à bâtir ma prison routinière en y attachant autant de sentiments négatifs. Je transforme de plus en plus mon quotidien car j’ai transformé ma perception dans ma tête.

Encore plus loin

Automne 2016. Je décide d’apprivoiser le quotidien encore plus… Je vais me lever 30 minutes plus tôt chaque jour pour apprivoiser le matin. J’ai toujours voulu être une personne du matin. Même processus, je m’étais fortement ancrée dans le fait que je n’étais pas une fille du matin. Que le matin n’était pas mon meilleur moment. Bla, bla, bla. Je change mon discours intérieur et chaque fois que je pense aux levés, je me dis «J’apprivoise le matin». Je choisis de nommer mon quotidien du matin; mon rituel. Un rituel a quelque chose de sacré, de magique même. J’ai découpé un image du personnage de Joie (Joy) dans Up-side-out de Disney et je l’ai collé bien en vue. Sa joie de vivre, sa spontanéité et sa confiance indéfectible m’inspirent dans ma quête de bonheur matinal. Je sais que mon rituel est presque magique car j’arrive à me lever chaque matin de semaine 30 minutes plus tôt pendant au moins 7 semaines consécutives! Wouah! Je n’en reviens tout simplement pas!

Je réalise maintenant à quel point le quotidien est fait de ce qu’on en fait. Le quotidien a le poids qu’on décide de lui donner; lourd et complexe, rigide et contraignant, léger et joyeux… It’s up to you my friend! Moi j’ai choisi. Mon quotidien est évolutif, harmonieux et joyeux. Toi, il est fait de quoi ton quotidien?

Mélissa Miron

Coach de succès, Conférencière, Communicatrice

Un commentaire

  • Super intéressant ce billet! Bravo pour ce beau processus inspirant!

    isabelle Nantel Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *