Quelle mère n’a pas déjà rêvé se cacher sous une roche?

Quelle mère n’a pas déjà rêvé se cacher sous une roche?

Par Angel Trudel

Maman, blogueuse et auteure

Je ne suis pas bonne ménagère malgré plus de 10 ans passés à la maison à veiller sur ma progéniture. Je rêve d’une maison rangée, ou chaque chose à sa place. J’ai des rêves comme ça qui sont des paradoxes parce qu’on se le dise, il semblerait que notre maison devient bien vite encore plus dépassée que nous lorsque nous lui emmenons notre nouveau poupon. Si les mères ont une charge mentale, notre environnement résidentiel a certainement une charge matérielle avec le passage de la cigogne.

Il y a des jours où je ne savais plus comment j’allais arriver à tout gérer. J’avais bien assez de mon chaos quotidien, je m’étourdissais avec ce qui s’accumulait partout chez nous; les brassées de vêtements que je n’osais même plus ranger tant que les tiroirs débordaient, les jouets qui se multipliaient plus vite que les bacs qu’ils occupaient, les bricolages qui allaient bientôt remplacer la tapisserie de mes murs et j’en passe. Vous savez de quoi je parle?

Bien sûr, je ne peux nier que je ’étais un peu coupable avec mes piles de livres qui ne trouvaient plus depuis longtemps une place sur une tablette. Pour d’autres, c’est peut-être vos souliers, vos vêtements ou même tous vos projets qui débordent, qui ne trouvent plus d’endroits où se poser.

S’évader pour mieux fuir la réalité

J’adorais écouter des émissions où l’on parlait de désencombrement. Ça me faisait du bien voir des environnements épurés, je rêvais l’espace d’un épisode. Par contre, je me disais que c’était impossible pour moi avec ma réalité avec de jeunes enfants. Ça devait être normal de vivre sans contrôle sur son environnement.

Après quelques années, je me suis mise à me questionner. Je me sentais dépassé, tout le temps. J’ai réalisé à ce moment que j’étouffais dans ma propre maison. Je passais des heures à gérer des objets, des vêtements, des papiers et plus encore. Je ne savais plus où rien mettre, ma maison m’a fait savoir qu’elle n’en pouvait plus non plus.

J’aurais voulu me cacher, la tâche de partir à la conquête de mon espace me semblait une cause perdue. Par où commencer? Peut-être en mettant la maison à vendre? Bien sûr que non. Après avoir fui le problème assez longtemps, j’ai mis en pratique tous ces trucs appris dans mes émissions de désencombrement.

Je vous les partage parce que je ne savais pas à cette période que j’allais me gagner tellement de temps que j’allais me mettre à rêver des rêves tellement plus intéressants qu’un espace blanc.

Mes 10 meilleurs conseils pour se désencombrer :

  1. Commencez petit et évoluez; un tiroir, une garde-robe, une pièce, etc.
  2. Faites-en un défi : se débarrasser d’un sac par jour, pendant 30 jours; jetez, recyclez, donnez, etc.
  3. Chaque chose à sa place. Ici aussi commencez petit.
  4. Rangez à mesure.
  5. Mettez vos limites avec ce qui rentre chez vous. Ma règle est simple, un sac qui rentre, un qui sort!
  6. Faites une vente de garage annuelle.
  7. Vendez ce qui ne sert plus sur les petites annonces à mesure.
  8. Simplifiez-vous la vie en délimitant des espaces; par exemple une armoire de jeux, quand elle est pleine, on tri et l’on se débarrasse. Ceci s’applique à tout espace de rangement.
  9. Achetez moins ou pas! Ici, j’adore me faire des défis du genre, un mois sans achats qui ne sont pas strictement nécessaires.
  10. Gâtez-vous! Pas en achetant d’autres objets inutiles, mais en lisant le bon livre que vous venez de trouver sous une pile à classer. Ceci est un secret, mais éventuellement, tout ce qui sera sous vos yeux sera des choses qui vous font plaisir ou qui sont utiles.

Libérer son environnement, ça libère aussi son esprit. Quand on a déjà la tête pleine, je dois confier que c’est une thérapie qui n’a pas de prix. J’en ai parlé plus tôt, le temps que vous allez récupérer est une chance en or. J’ajouterais un dernier conseil, prenez un moment pour vous demander ce que vous aimeriez faire de ce temps avant de commencer. Ça vous motivera à continuer.

Je termine en vous mettant en garde par contre, que votre vigilance sera requise même si vous reprenez le dessus. Tous les jours, vous devrez continuer de veiller sur l’environnement que vous souhaitez et vous assurer qu’il demeure comme vous le souhaitez.

J’ai trouvé cette petite définition que je trouve appropriée :

Environnement : ce qui nous entoure de tous les côtés.

Assurez-vous d’être bien entourée, personne ne devrait passer sa vie cachée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *