La COVID a rendu ta maman entrepreneure à boutte

La COVID a rendu ta maman entrepreneure à boutte

Annie Major

Sauvegardez-vous

Ah, mes amours, mon cœur est tellement triste ce soir!

Ce soir, tout a débordé…. Ce n’est pas de votre faute, je le sais bien….Mais la charge d’être votre maman, ce soir, est devenue trop lourde. J’ai crié fort… trop fort…

À ta petite phrase… maman tu me fais de la peine… Je t’ai vomi mes préoccupations d’adulte… J’ai voulu te faire ravaler tes paroles… Te faire sentir coupable de me dire ça….

«Tu penses que maman se lève le matin en se disant… je vais faire de la peine à mes enfants? NON… VOUS me poussez à boutte!!!» J’ai fini en sanglot… malgré que vous vous être endormi….les larmes n’arrêtent pas de couler…

Cela fait 4 mois que vous êtes à la maison à temps plein avec papa et maman!

4 mois qu’on essaie de travailler tout en s’occupant de vous.

4 mois que je suis maman et entrepreneure à temps plein.

4 mois que je roule mon entreprise tous les soirs et les fins de semaine pour rattraper le retard qui s’accumule.

4 mois que je tiens tout à bout de bras.

4 mois que malgré le temps restreint, je dois faire rentrer autant d’argent qu’avant pour payer la maison, l’épicerie et tout ce qui va avec.

4 mois que j’accumule la fatigue.

Ce soir j’ai craqué! Pu capable de vos caprices, de votre 100e demande, de votre 8e pipi,… Ma patience n’est pas là depuis quelques semaines. Tout me pèse! J’ai l’impression d’être une mauvaise mère et une mauvaise entrepreneure: j’échoue sur les deux côtés. Pendant que les gens se chicanent à savoir s’ils veulent mettre un masque ou non, votre maman est à bout d’énergie, de patience et de ressources. La situation due à la COVID-19 met une pression énorme sur les mamans entrepreneurs. On continue de travailler à temps plein, mais c’est à partir de la maison et ça ne paraît pas! Mais les heures passées à prendre soin des enfants sont des heures à reprendre plus tard et tout s’accumule. C’est invisible pour l’entourage…. tu as droit à des réponses comme : «c’est comme ça pour tout le monde» ou «c’est ça la COVID» ou « c’est ton choix de ne pas avoir une job comme tout le monde»…. Comme si bâtir sa vie selon ses rêves était un caprice d’enfant gâté!

Ce soir maman a crié fort… elle vous a brassé la cage, comme on dit! J’ai pleuré avec vous autres. Je vous ai exposé ma fatigue, mon épuisement, ma vulnérabilité. C’est beaucoup pour votre petit cœur, je sais.

4 mois que je m’occupe de vous, de l’entreprise est clairement pas assez de moi.
Pourtant, j’étais convaincue que je prenais soin de moi comme il faut avant ce soir. Je m’entraine 4-5 fois par semaine, je médite, je respire. Mais il est là le problème… je FAIS beaucoup de choses… j’ai oublié d’être! D’être à l’écoute de mes besoins, d’être dans le moment présent, d’être dans le plaisir et la légèreté.

Je veux que vous sachiez mes amours, que maman s’excuse. Mais surtout que j’ai compris! J’ai compris que je vous aime plus que tout. J’ai compris que je dois prendre soin de moi pour prendre soin de vous. J’ai compris que le chapeau de maman à la maison ne me convient pas. J’ai compris que je dois respecter mes besoins de m’accomplir qui passe par mon entreprise. J’ai compris que la situation exceptionnelle avec la COVID , dans le long terme, me rattrape. J’ai compris mes limites.

Je pars quelques jours seule pour prendre soin de mon petit cœur à moi et me reposer. Une pause forcée avant d’imploser. Un pas de recul pour mieux revenir. La COVID a mis votre maman à boutte… mais c’est aussi cette situation qui m’a enseigné le plus beau des apprentissages : tout ce que je fais sans vous n’a pas de sens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *