Être à l’écoute… ça veut dire quoi au juste ?

Être à l’écoute… ça veut dire quoi au juste ?

Par Nadine Bergevin
En tout premier lieu, être à l’écoute de SOI :
– de SES besoins;
– de SES envies;
– de SES frustrations;
– de SES peurs;
– de SES rêves;
– de SES limites;
– de SES blessures …
Parce qu’au fond, la 1ère personne avec qui on vit, 24 heures sur 24 et 365 jours par année, c’est SOI.
Pour ma part, j’ai longtemps eu comme réflexe de NE PAS écouter cette petite voix qui montait en moi, surtout quand je n’avais pas LA réponse à un de mes nombreux questionnements ou LA solution à un problème. Je me sentais carrément angoissée d’être dans l’incertitude, alors je tassais quelque part dans un coin de ma tête ces pensées dérangeantes. L’affaire avec ça, c’est qu’elles finissent par remonter à la surface les tannantes… Ça t’es déjà arrivée à toi aussi ?
Au fil du temps, j’ai compris que pour me réaliser pleinement, je devais écouter cette petite voix si puissante qu’on appelle l’intuition, l’instinct, le gut feeling… elle a rarement tort tu sais ! Et parfois, ça ne se fait pas instantanément, mais bien quelques jours plus tard… alors comment je gère mon incertitude et mes pensées ? Je les dépose dans un carnet de notes. Comme c’est libérateur !!! C’est comme si je confiais mes pensées à une personne de grande confiance et qu’ensuite, je peux les relire encore et encore pour y voir plus clair. De cette façon, mes réflexions et mes questionnements ne restent pas coincées dans les recoins de ma caboche !!!
Il y a deux ans, j’ai écouté mon BESOIN de M’ACCOMPLIR et de ME RÉALISER professionnellement… parce que 35 heures par semaine, je n’étais pas réellement heureuse dans le fond de mon coeur… ça en aurait fait des années de malheur pour me rendre à la retraite, ouf ! Me serais-je taper d’autres dépressions ou burn-out ? Je gage tout ce que j’ai que OUI ! Pourquoi ne pas prendre le temps de lister TES besoins et de voir si chacun d’eux est comblé. Sinon, de quelle(s) façon(s) peux-tu remédier à la situation, hein ?
Il y a deux ans, j’ai réalisé un grand RÊVE : devenir entrepreneure. Y en a-t-il eu des moments d’anxiété et d’incertitude ? Oh que oui ! Et ça fait partie du cheminement parce que devenir entrepreneure, c’est une carrière en soi et il faut se donner le temps d’apprendre… Être à l’écoute, c’est aussi SE DONNER DU TEMPS ! Y a-t-il eu des peurs ? Bien sûr ! La peur du jugement de mon entourage, la peur de ne pas avoir le soutien de mon conjoint, la peur de ne pas faire de sous, la peur de ne pas savoir comment faire… et plein d’autres LOL. Mais petit à petit, tranquillement, je les ai apprivoisées, une à la fois et c’est encore un work in progress comme on dit. Donner le temps au temps de faire son oeuvre.
Être à l’écoute de SES blessures… ouch, ça c’est dur ! Faire face à de vieux démons intérieurs qui nous tourmentent de temps en temps, et bien souvent, depuis trop longtemps… L’abandon, l’humiliation, l’injustice, le rejet et la trahison, ça te sonne une cloche ? En passant, on a tous des blessures et celles-ci peuvent nous empêcher d’avancer si on continue de les ignorer ! Dans mon cas, je souffrais d’injustice et de rejet… et ce n’est pas parce que j’ai eu une enfance malheureuse, loin de là. Cependant, en vieillissant, par diverses expériences, je me suis rendue compte que j’avais ces 2 blessures, qui vont bien souvent ensemble. Une fois qu’on arrive à les nommer, à mettre le doigt dessus, on comprend alors certains de nos patterns, qu’on reproduisait encore et encore. Pour guérir nos blessures, il faut d’abord s’accorder le droit d’avoir mal et de prendre conscience de la source de la blessure; d’où provient-elle ? Ensuite, on peut changer nos patterns. Je vous suggère fortement la lecture suivante qui m’a justement aidée à mieux me comprendre : «Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même» de Lise Bourbeau.
Être à l’écoute de SOI, c’est apprendre à mieux SE connaître : SES forces, SES défis et SES limites. Es-tu capable de lister sur papier tes 5 plus grandes forces  et 5 choses à améliorer (traits de caractère) ? Qu’est-ce que tu acceptes et qu’est-ce que tu n’acceptes pas (ou ne veux plus accepter) ? La vie va telllllemmmment vite, que si on ne prend jamais le temps de s’arrêter pour répondre à ces questions, eh bien on vit sur le pilote automatique… selon ce que les autre veulent, pas selon ce que NOUS on veut !
En terminant, des fois on ne sait juste pas par où commencer pour apprendre à S’ÉCOUTER et bien honnêtement, moi j’ai fait appel à des professionnelles pour m’aider dans mon cheminement ! C’est rassurant d’avoir quelqu’un d’objectif qui peut donner des pistes de réflexion et de se sentir encadrée dans cette démarche. Le plus important à se souvenir, je pense, c’est de continuer à avancer, chacune à notre rythme à travers tout ça, pas vrai ?

Nadine Bergevin

Propriétaire d’Osez Santé
Spécialiste en santé et mieux-être
Formatrice et conférencière 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *