Ah l’amour de l’entrepreneuriat!

Ah l’amour de l’entrepreneuriat!

Par Christine Marcotte

 

Je sais, tu es déjà innondée de cœurs, de gugusses rouges et de chocolat! Mais moi ce que j’aime des différentes fêtes tout au long de l’année, c’est les rappels qu’elles me font. Février et la St-Valentin en est un bon exemple!

Et que tu sois en couple ou non, pour moi la St-Valentin a sa place.

Je célèbre la fête de l’amour de plusieurs façon et je bonifie le tout chaque année avec les prises de consciences que je fais.

Depuis que je suis maman, je fais une traditionnelle fondue au chocolat avec les enfants. Pour célébrer l’amour que j’ai pour eux, mais aussi qu’ils prennent conscience de l’amour fraternel qu’ils ont entre eux. Qu’ils ont la chance d’avoir une belle grande famille sur qui compter.

Cette fête me rappel aussi qu’il est important de souligner l’amour que j’ai envers mon amoureux au quotidien. Et qu’il est important, dans des occasions spéciales, de le souligner encore plus. C’est souvent en février que je discute avec l’homme de notre relation, de ce qu’on veut ou ne veut plus, de nos attentes aussi envers l’autre et envers notre couple. Un genre de bilan amoureux, comme si on resignait un contrat chaque année d’engagement.

C’est en février aussi que je peaufine ma planification annuelle et que je donne de l’amour à mon entreprise. Je m’assure d’avoir bien choisi mes objectifs, mes projets sont au bon endroit dans mes trimestres, mon équipe de VP est bien équipé, etc.

Février est le mois aussi où normalement j’ai un petit down car je réalise que je ne vois pas assez mes amies, mon père et ma famille. Je dois avouer que les invitations des amis sont plus rare quand tu as une famille nombreuse, mais ça adonne bien, moi J’ADORE recevoir. Je dois donc simplement moi, envoyer plus d’invitation. Pour ma famille élargie, avec le décès de ma mère, je vois moins souvent les oncles, tantes, cousins et cousines. Éparpillés aux quatre coins du Québec, il devient plus difficile de se rejoindre. Mais on y arrive en général deux fois par année. Et pour mon père, j’essaie de le voir minimum aux deux mois. Le 3h de route qui nous sépare me pèse lourd parfois. Mais on se parle très souvent au téléphone et sa présence d’esprit est toute aussi importante, sinon plus, que sa présence physique.

Et finalement, février est le mois qui me rappel à quel point il est IMPORTANT de me donner de l’amour à moi-même. Que si je ne m’aime pas, personne ne sera en mesure de me donner l’amour dont j’ai besoin. Car comme toi probablement, je m’oublie. Je pense à tout mon monde, surtout en cette période un peu folle avec la venue au monde de mon 5e enfants.

Mais on fait ça comment se donner de l’amour? Premièrement, juste en prendre conscience on est sur la bonne voie. Savoir ce qu’on veut ou veut plus aussi. Se mettre à l’horaire comme on le fait avec nos clients ou nos enfants. Prévoir un budget comme on le fait pour les vacances familiales ou le plan marketing de notre futur projet.  C’est quand la dernière fois que tu as investi en toi, dans ton bien-être?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *