Je contribue, tu contribues, nous contribuons!

Je contribue, tu contribues, nous contribuons!

Par Christine Marcotte

J’ai grandi avec un modèle de maman qui faisait du bénévolat à la bibliothèque du village. Par passion des livres, par soucis de sauver le lieu et pour briser son isolement une fois mon frère et moi à l’école! De par son exemple, j’ai vite compris que tout le monde y gagnait de par sa contribution. Et comme la pomme n’est pas tombée bien loin de l’arbre, sans même m’en rendre compte, je me suis mise aussi à contribuer autour de moi.

M’impliquant dans plein de comités d’organisation de toutes sortes, mon secondaire a passé très vite! Toujours disponible pour mes amis, organiser des fêtes, le comité de la bague de finissant ou participer à la fabrication du décor de la pièce de théâtre dans laquelle je jouais, ça me faisait vraiment plaisir de donner de mon temps, mais je ne réalisais pas que je recevais encore plus que je donnais.

Mes 3 ans au Cégep de Jonquière furent de même. Aidant mes amis dans leur projet de télé ou de radio, m’impliquant dans le comité du gala de fin d’année, j’ai tellement appris en donnant de mon temps et de mon énergie. J’ai reçu beaucoup plus que j’ai donné au final.

J’ai réalisé le tout plus tard dans ma vie d’adulte. Quand mon plus vieux est entré à l’école, je voulais m’impliquer en tant que parent. Et j’ai compris que je le faisais pas seulement pour aider, mais pour recevoir des informations privilégiées sur ce que se passait à l’école de mon fiston. Oui, ça me faisait plaisir d’aider dans les campagnes de financements ou d’être présent au déjeuner de Noël. Mais en faisant partie du conseil d’établissement et en étant la représentante de l’école au comité de parents de la commission scolaire, j’ai pu savoir rapidement ce qui se passait avec le projet d’agrandissement ou de jumelage de classes.

Lorsque j’ai fondé mes trois entreprises, la contribution a toujours été au centre des projets. Quand j’organisais des mariages, je m’assurais que tous les détails et demandes des futurs mariés soient bien respectés afin de les rendre heureux. De faire leur bonheur était grisant. Avec le coffret beauté, l’impact de gâter les femmes en leur faisant découvrir des produits et services fabuleux, de recevoir des témoignages de bonheur suite à la réception de leur boîte, me faisait me sentir importante dans leur vie.

Et maintenant, avec le RMA, toujours de façon naturelle et inconsciente, j’essaie de contribuer du mieux que je peux au succès des participantes. De donner de mon temps par téléphone pour transmettre mon expérience en événementiel, de prêcher par l’exemple en prenant soin de moi au travers l’entreprise et la vie familiale enceinte de mon 5e, de démontrer que c’est possible de connaître le succès en étant alignée sur ces valeurs et son rythme est possible, me fait sentir sur mon X. C’est en recevant vos remerciements sur votre vécu au congrès, en lisant vos gentils mots sur ce que le RMA et les activités mensuelles ont eu comme impact dans votre vie d’entrepreneures, et en prenant le temps de vous observer, autant sur les médias sociaux que lorsqu’on se rencontre que je réalise qu’en contribuant, je reçois 100 fois plus que je donne.

Que chaque minute qui passe à vos côtés m’apporte beaucoup plus que ce que je  vous donne, alors tout simplement, merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *