Ouvre grand les oreilles!

Ouvre grand les oreilles!

Je ne peux pas donner meilleur exemple en écrivant cet éditorial 10 jours en retard! Eh oui! Moi la fille ultra organisée, qui ne cesse de se faire demander: Mais Christine, comment tu fais pour tout faire? Je suis en retard!

Mais je ne savais pas qu’en prenant la décision de m’écouter, j’allais être aussi bien, aussi authentique. Car avouons-le, y’a rien de facile dans l’écoute de son soi-même! Rien ni personne n’est plus intransigeant que nous par rapport à nous-même. Et être en retard ne fait pas partie de mon être, alors il a fallu que je m’écoute en titi et surtout que je me parle beaucoup!

Mon corps, qui construit un 5e petit être humain, me parle énormément. Mon coeur de maman, déchiré entre l’explosion de joie face au début de l’année scolaire et la tristesse de m’ennuyer de mes enfants, me parle beaucoup. Ma tête, qui s’est fixée des objectifs dans son entreprise, me parle parfois trop! Alors j’écoute qui? Je m’écoute moi!

Et en prenant cette pause, j’ai pu trouver LA solution  (parfaite pour moi on s’entend là!): ralentir.

Mon animal préféré (je me le suis même fait tatouer) est la tortue. J’ai donc décidé de m’inspirer de la tortue avant qu’il ne soit trop tard.

J’ai décidé de planifier 1 sieste par jour pour reposer mon corps et écouter mon biorythme. Vers 14h, mon cerveau n’est plus fonctionnel et mes paupières sont lourdes. J’ai donc mis à mon horaire une petite sieste de 20-30 minutes afin de recharger ma batterie et mieux poursuivre mes activités. J’ai aussi réalisé que l’entrainement est beaucoup plus qu’une façon de transpirer et d’essayer de ne pas trop prendre de poids. C’est LA meilleure méthode pour moi pour bien concilier toutes les sphères de ma vie et ne pas sombrer du côté obscur. Donc j’ai remis sérieusement l’entrainement, adapté à ma grossesse, à l’horaire, ce que je n’avais pas fait depuis presque le début juillet.

Maintenant que mon corps va mieux, comme prendre exemple sur la tortue et faire en sorte que mon coeur de maman cesse d’être déchiré? Je suis entrée à l’intérieur de ma carapace et j’ai analysé pourquoi je vivais ces 2 émotions à la fois. Et bang! La réponse y était! Je suis incapable d’être dans le moment présent. Je suis toujours un pas dans l’avenir, à prévoir, planifier, organiser. Alors, je suis revenue à l’essentiel et je me ramène à l’instant présent. Mes enfants recommencent l’école le 30 août et d’ici-là, je vais savourer leur présence et attendre le 30 août pour célébrer le retour de ma routine d’automne! Finie la culpabilité et le déchirement. Soyons ici et maintenant!

Et ma tête elle? Maintenant qu’elle est reposée avec sa sieste par jour, que l’entrainement lui permet de faire le ménage tous les jours dans ces drôles de pensées, qu’elle vit le moment présent, elle a pu garder le focus sur les vraies choses et ramener ses objectifs à quelque chose d’audacieux mais réaliste. Mon rythme de vie n’est pas le même que le tien. Ni celui de ma voisine. Alors pourquoi je m’entête à vouloir faire comme tout le monde, à écouter ce que les gens font ou ne font pas? La tortue marche à son rythme, pas à celui du lièvre ou de l’éléphant?

C’est comme la recette de sauce à spaghettis de ma mère. J’ai beau la suivre à la lettre, elle ne goute jamais celle de ma mère. Même que de son vivant, elle me disait que ma version était meilleure!!! C’est la même chose avec ton rythme de vie. Tu as beau essayer de suivre la recette des autres, ta vie ne goutera jamais la même chose que la vie des autres!

Tu peux t’inspirer, adapter la recette aux ingrédients qui sont propres à ta vie, mais la copier, non. De toute façon, tu seras déçue du résultat, aussi bien y aller avec TA recette à toi, non?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *