Qu’est-ce qui t’en empêche?

QU’EST-CE QUI T’ EMPÊCHE:

  • d’être heureuse?
  • d’être bien dans ta peau?
  • de faire ce que tu aimes?
  • de tenter de nouvelles expériences?

La réponse est fort probablement très simple. Elle peut même te sauter au visage si tu regardes dans le miroir. Eh oui: c’est toi. 

Nous sommes toujours confrontées à des prises de décisions. Certaines sont plus simples à prendre, du style “Bon, quelle série devrais-je écouter sur Netflix?” et d’autres, plus ardues, du genre “Devrais-je prendre un CELI ou un REER?”.

Mais pour chacune de ces décisions, un choix doit être fait. Pas toujours dans l’immédiat, j’en conviens, mais une décision doit être prise ou elle tombe dans l’oubliette, emportant avec elle diverses conséquences plus ou moins graves.

Certaines décisions nous permettent de se développer en tant que personne. De devenir une meilleure version de nous-mêmes. Cependant, certaines de ces décisions sont interrompues par notre propre pensée. Nous avons des raisons de ne pas faire X ou Y. 

En fait, nous n’avons pas toujours des raisons: nous nous créons souvent des excuses.

  • Décision: je veux me remettre en forme. MAIS je ne m’inscris pas au gym par peur du jugement des autres.
  • Décision: je veux changer d’emploi. MAIS j’ai peur de ne rien trouver de meilleur alors j’avale la pilule chaque matin en route vers le bureau.
  • Décision: je veux teindre mes cheveux en blond. MAIS j’ai peur du jugement des autres.
  • Décision: je veux me lancer en affaires. MAIS la peur d’échouer m’en retient. 

La dernière décision mentionnée, j’y ai fait face, en janvier 2020. J’avais envie de devenir une Mère Nature pour la belle grande région de Joliette, envie de devenir une distributrice officielle pour Planette Produits Écologiques, compagnie qui offre des produits que j’adore.

MAIS j’avais peur. Peur de m’embarquer. Peur de ne pas être à la hauteur. Peur que le projet ne fonctionne pas dans mon patelin. Peur de perdre de l’argent ou pire, d’en devoir. Peur de m’investir par manque de confiance en moi. 

Mais je l’ai fait. Malgré toutes ces peurs et incertitudes. Et quand je me suis lancée, je ne me suis pas dit “On verra ce que ça va donner”… car se dire cela revient à mettre notre succès dans les mains du pur hasard. Je me suis plutôt dit: “Checkez ben ce que ça va donner”. Dès le début, j’ai cru en moi. J’ai cru en mon potentiel et en mes capacités. J’ai cru que j’allais réussir… Puis vint la COVID. 

4 jours après mon lancement officiel, tout ferma. Et je voyais toutes les possibilités que j’avais imaginées s’envoler en poussière…

  • Plus de salons d’exposition;
  • Plus de portes-ouvertes
  • Plus de ci, plus de ça.

Toutes les peurs qui m’avaient habitée avant ma prise de décision ont resurgi X 1000. J’ai pris une autre décision: celle d’être résiliente. Après tout, mon hypothèque ne dépendait pas de ce projet, mes enfants avaient de la nourriture dans le frigo et du linge sur le dos. Alors plutôt que de voir le tout comme un échec, j’ai pensé avec des “et si”.

  • Et si je repensais ma stratégie marketing?
  • Et si je ré-aménagais mon espace boutique?
  • Et si… et si.. et si!

Nous voilà 10 mois plus tard. Je considère mon activité commerciale comme un franc succès. 475 factures plus tard, je me rends compte que je suis à ma place, place que je me suis faite en travaillant fort et en y croyant. En prenant des décisions sensées plutôt qu’en m’abstenant par peur. En n’étant pas un obstacle à ma propre réussite. 

J’ai été assez chanceuse pour être considérée comme essentielle, ce qui m’a bien entendu grandement aidée. Mais nonobstant ce fait, si je m’étais trouvé des excuses… si je n’avais pas cru en moi et en mon potentiel… si la personne qui me fixe dans le miroirs avait été une source de découragement, essentielle ou pas; je ne serais pas au point où j’en suis aujourd’hui. Tout est parti d’une décision, pas d’une excuse. 

 

Marie Q.

Mère Nature Joliette

merenature.mquirion@gmail.com

www.facebook.com/merenaturejoliette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *