Entre le succès et la peur

Entre le succès et la peur

Bon oké. Soit, je saute et je me plante au regard de tous ou je saute et je réussis. Si je réussis on me demandera de sauter plus haut et ce dilemme reviendra. Finalement c’est pile ou face.

« Saute. Saute. Saute. » me répète-t-il. #burytheking

Jveux pas savoir où je vais atterrir. C’est trop de pression. Si je ferme les yeux et que je claque mes talons ensemble, vais-je me retrouver dans le confort de chez moi comme ça l’a fait pour Dorothe tu crois? L’art d’acheter du temps mental avant de faire le saut.

« SAUTE CARO! » pousse-t-il d’un cri.

Boom! J’ai réussi! #wootwoot #whosyourmama

L’entraîneur me regarde et roule les yeux d’un air découragé.

Chaque victoire, petite ou grande est pour moi une marche de plus dans mon escalier vers le succès, puisque c’est un heureux résultat qui forge la personne que je deviens et ça c’est tout un SUCCÈS. Parce que si tu me suis depuis mon blogue Quarante et quelques, tu sais que la question Qui suis-je me freine présentement dans quelques-uns de mes élans.

En fait, je connais les qualificatifs qui constituent l’humain que je suis, mais à avoir porté cette armure de guerrière pendant si longtemps, je dois dire que je me sens un peu inconfortablement mis à nue depuis que j’ai choisi de la retirer. Et donc, je me sens confrontée à cette nouvelle personne qui me renvoi mon image dans la glace.

On va se le dire, je désire le succès en affaires selon moi, comme tout le monde. C’est-à-dire, que je veux être la référence dans mon domaine, que l’on parle en bien de moi et mes services partout et que je devienne #international Rien de moins! Mon succès ressemble également à un compte bancaire tellement gonflé qu’il me suppliera de voyager, d’investir dans un chalet et un condo en Floride pour mes vieux jours. Je veux pouvoir être sécure financièrement à ma retraite et si mes enfants le souhaitent, leur léguer mon empire éventuellement!

J’ai tout à fait le potentiel pour y parvenir. Mais si fallait que je trouve le succès en affaires avant de trouver qui je suis? Saurais-je le reconnaître et serais-je assez solide pour le soutenir ou je risque de le faire glisser entre mes doigts et le perdre?

Qu’est-ce qui doit venir avant? L’œuf ou la poule?!

QU’EST-CE QUE ÇA PRENDRAIT POUR QUE JE PUISSE SOUTENIR LE SUCCÈS

Oh la belle question #pnlmuch

Je fais une pause sur cette question et je savoure une gorgée de bonheur caféinée tout en fixant mon écran. Voilà que les mots pour y répondre m’échappent tandis que ceux de mon entraîneur surgissent à nouveau dans ma tête…. Saute. Saute. Saute. Je me sens résister, ce qui veut inévitablement dire que l’Or se trouve ici! C’est la peur de ce qui se cache en dessous qui grafigne. Je me munis donc de courage, je me rassois le dos bien droit et je reprends l’écriture. Pour supporter le succès tant souhaité dans ma business, ça me prendrait…euhm…huummm.

…Pour soutenir le succès que je souhaite, ça va prendre beaucoup d’organisation parce que je vois grand. Mais comme j’ai pris plan de match avec Christine #wink je suis en mesure de prendre soin de mes sphères quotidiennes. #truestory

Ensuite, ça me prendrait une équipe. Mais ça je la construis continuellement. Aaarrgg, je crois constater la solidité de mon sol? Ai-je vraiment besoin de savoir qui je suis avant d’atteindre le succès? #ahcrap #busted

Et si j’apprenais à me découvrir avec chaque victoire qui m’amène vers le succès? #Euréka #voilàlesecretdelacaramilk

TREMBLEZ, MAIS OSEZ

L’auteure du livre Tremblez mais osez, Susan Jeffers dit « feel the fear and do it anyway! ». J’ai compris récemment que ma peur est en fait un indicateur déguisé qui me guide vers le succès. Si la peur est bonne, c’est que c’est la bonne chose à faire.

Je le sais que c’est une bonne peur quand je la ressens dans le creux de mon ventre. Ça oscille entre des papillons et des crampes et ça active mon mental #hamster, qui par conséquent me fait faire les quatre cents pas. À vrai dire, je suis sur le point d’user mon plancher de bois franc qui longe le couloir de ma nouvelle résidence.

« Fais un live. Fais un live. Fais un live Caro » me répète sans cesse cette badass Geisha #unautrewink

Elle me fait transformer mes cacas mous (C’est son langage, pas le mien) en fumier pour que je puisse en voir un champ de récolte.

Ce que j’essaie d’exprimer, un peu maladroitement sans doute, c’est que la peur du succès ça a aussi ces bons côtés. C’est en fait l’occasion de se munir d’allier(s) qui eux #lespro, sont en mesure de voir en nous ce que nous n’osons pas voir par peur. Laisse leur te démontrer (Ce mot est faible) voire te refléter toutes les possibilités que tu sèmes avec chaque peur que tu confrontes pour atteindre ton succès. Parce que le succès c’est en fait tout ce que tu veux que ce soit!

Parfois, dans le processus, tu peux même en récolter quelques morceaux de ton identité.

Parce que s’il y a une chose que je sais de moi, c’est que JE SUIS une entrepreneure. Pour le reste, j’élargie ma carte du monde en pelletant mes cacas mous.

Et toi, qu’est-ce qui se cache derrière ta peur du succès?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *